Grand Pic d'Ossau (2884 m) : Face Nord
par la vire de l'Embarradère -
AD/650 m


Cet itinéraire est extrait du livre Passages Pyrénéens
de Rainier Munsch, Christian Ravier et Rémi Thivel aux éditions du Pin à Crochets


Cet itinéraire offre une visite complète du versant Nord du Grand Pic.

Première ascension : d'Astorg, Brulle, Passet et Salles en 1896.

Matériel : quelques coinceurs.

Approche : du refuge de Pombie, traverser le col de Suzon et rejoindre la brèche de Moundelhs qui donne accès, après avoir traversé un vallon, à la brèche des Autrichiens, point de départ de l'itinéraire. Sur la carte IGN, la brèche des Autrichiens est mal située car elle se trouve en fait au Sud du point coté 2250 m. 1 h 30.

Itinéraire : attaquer en contrebas de la brèche des Autrichiens, sur son flanc Est. Un crochet à gauche et une progression oblique à droite (III puis II) mènent à une terrasse qui domine la brèche. Suivre des vires vers l'Ouest et atteindre une cheminée que l'on gravit (II). Après avoir traversé un cirque, continuer vers la droite pour atteindre une brèche, formée par un important gendarme (II). Virer ensuite à droite le long d'une croupe et rejoindre un couloir que l'on traverse pour atteindre une zone d'éboulis, puis une épaule (celle de l'Eperon Nord-Ouest de la Pointe de France). Rejoindre la vire de l'Embarradère qui coupe les à-pics Nord-Ouest; elle conduit à la Fourche qui sépare le Grand Pic du Petit Pic :

Peu avant celle-ci, une cheminée garnie de blocs coincés oppose quelques résistances (III+). De la Fourche, remonter les escarpements vers l'Est puis franchir un ressaut gris par une progression oblique à gauche (II+) :

Revenir à droite au-dessus pour atteindre une cheminée que l'on gravit (III). On débouche sur une terrasse. Rejoindre un épaulement et virer à gauche; un couloir sur la droite, coupé de ressauts, (II+, III) mène au sommet du Grand Pic. 4 h.

Descente : Parcourir l'arête facile qui mène au Rein de Pombie. Descendre les éboulis qui le constituent (sentes) et traverser à l'Est-Nord-Est pour atteindre la flèche en fer (le Portillon) qui balise le sommet de la troisième cheminée; la désescalader (I/II) puis suivre les gradins et le sentier qui conduisent à la deuxième cheminée; la descendre (II+) :

Continuer le chemin entrecoupé de courtes dalles et traverser un couloir. Après une courte remontée rive droite de celui-ci, franchir la première cheminée (II+) :

On rejoint ainsi la croupe herbeuse de Suzon. 1 h à 1 h 30.


www.pyrenees-fr.com