Pic d'Espouy (2797 m) : Grande Diagonale - PD+/250 m


Première ascension : H. Carreté, A. Font et J. Surinyanch le 18 juillet 1955.

Matériel : piolet, crampons, casque.

Accès routier : Lannemezan -> Saint Lary -> Tunnel de Bielsa -> Salinas de Sin -> Saravillo. A la sortie du village, poursuivre sur la piste forestière longue de 13 km jusqu'à la cabane de Lavasar.

Durée : 2 h 30 d'approche puis 1 h 30 pour le couloir. 4 h 00 pour la descente en passant par le refuge d'Armena.

Itinéraire : de la cabane de Lavasar (1925 m), suivre le sentier qui descend en direction de l'Ibon de Plan (1910 m). Contourner le lac par la droite. Se diriger ensuite vers un couloir coupé par un gendarme triangulaire. Dès que possible, bifurquer à gauche dans le couloir par une vire qui redescend sur le vallon suspendu de la Ribereta. Remonter le vallon jusqu'à apercevoir la grande diagonale et atteindre le pied du couloir :


La grande diagonale

Le couloir se présente sous la forme d'une rampe d'inclinaison modérée :

    

A la fin du 1er tier, on arrive à une sorte de selle à partir de laquelle  le couloir s'élargit mais prend un peu plus d'inclinaison.
Un peu avant la sortie, la pente se redresse et il faut se diriger en traversée vers le couloir qui débouche à gauche du sommet :

     

Il ne reste plus qu'a remonter une petite crête caillouteuse pour déboucher après 1h30 d'ascension, en haut du pic d'Espouy qui fait face au Cotiella :


Le Cotiella en arrière plan de la croix du Pic d'Espouy

     

Descente : redescendre sur le versant Est par des pentes de neige faciles pour arriver jusqu'au refuge d'Armena (1840 m). De là, il faut remonter 500 m de dénivelée vers le Nord afin d'atteindre le collado del Aibon (2345 m). Un  sentier nous ramène ensuite jusqu'à l'Ibon de Plan. Du lac, reprendre l'itinéraire emprunté à l'aller jusqu'à la cabane de Lavasar (4h00).


www.pyrenees-fr.com